Biographie

Général

Louis Fourcade

Un Officier hors du commun

Biographie

Début de Carrière

     Sorti dans les premiers de Saint-Cyr en 1931 (Promotion Général MANGIN), Louis FOURCADE choisit l’infanterie coloniale, et est affecté au 8e RTS. 

     Il est envoyé en AOF de 1936. Dès 1938, le lieutenant FOURCADE part en famille pour l'Indochine. Détaché à l’armée de l’air, il participe en septembre 1940 aux premiers accrochages avec les troupes japonaises, à la tête d’une escadrille, ce qui lui vaudra la médaille de l’aéronautique.

       En 1941, il prend le commandement du 6° RTT et se bat contre les Thaïlandais, puis, en 1943, à la frontière Chinoise. Détaché à la DGER, Fourcade écume la mer de Chine, entre contre-piraterie et espionnage des infrastructures japonaises. Il joue un rôle clé dans la reddition de ces derniers en Indochine.

parrain9.png
parrain1.png
Indochine
parrain4.png

     Fin novembre 1945, il rejoint le Commando CONUS qu'il va commander et va se battre en Cochinchine, au Cambodge, puis au Laos. Il y découvre des modes opératoires et un esprit qui vont le fasciner.

      De retour en métropole en 1946, il prend le commandement de l'Ecole Commando du GITCM à Fréjus, puis est affecté à la 1e Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes. En 1950, il devient CEM adjoint de la 1° DBCCP. Entre 1951 et 1952, il est au Tonkin, où le Général de LATTRE de TASSIGNY lui confie la tache de créer les Commandos Nord Vietnam. Il en met 45 sur pied et participe activement aux opérations de Na San. Il saute sur Dien-Bien-Phu le 30 novembre 1953. Sa forte personnalité, son sens tactique, sa rusticité et son humilité ont marqué tous ses subordonnés des Commandos Nord Vietnam.

parrain5.png
parrain7.png
parrain6.png
Algérie et Fin de Carrière

     Rapatrié, il reprend les armes, à la tête de la 1e BCCP en Algérie. En 1956 il prend le commandement du 8° Régiment de Parachutistes Coloniaux dans l'Est Constantinois ; il sera nommé adjoint au Général commandant les troupes aéroportées d’Algérie.

     Il rentre par la suite, en tant que chef de corps à Bayonne et dirige la 11e DLI. Il fonde le Centre National d'Entraînement Commando. Le 1 avril 1964, il est promu Général de brigade. Il s'éteint le 8 avril 2002 entouré de sa famille et d’un nombre incalculable d'amis et de coloniaux qui se souvenaient du chef qu'il avait été, humain au possible et adoré de ses hommes.

Décorations

parrain12.png
parrain11.png
parrain10.png
1939-1945.png

Croix de Guerre

1939-1945

toe.png

Croix de Guerre

Théâtres Opérations Extérieures

médaille légion.png

Chevalier de la Légion d'honneur

médaille_officier.png

Officier de la Légion d'honneur

médaille_commandeur.png

Commandeur de la Légion d'honneur

Médaille de la Résistance

valeur militaire.png
résistance.png

Croix de la Valeur Militaire

( 20 Citations dont 13 avec palme)

médaille aéronautique.png

Médaille de l'Aéronautique

grand crois legion honneur.png

Grand-Croix de la Légion d'honneur