Présentation

des Ecoles

L'Ecole et son rôle

Les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan sont commandées par le général de division François Labuze. 

     Elles sont rattachées à la commune de Guer, dans le Morbihan (56). Leur mission est de former tous les officiers qui serviront dans l’armée de terre, quelque soit leur mode de recrutement et la carrière à laquelle ils sont destinés.

Général François Labuze

Insigne de Béret

de l'école

      On peut diviser les officiers en quatre catégories :

  • Les Officiers sous Contrat (OSC), recrutés selon leurs compétences et pour une durée déterminée ne pouvant excéder 20 ans, ils sont souvent spécialistes

  • Les Officiers sur Titre (OST), recrutés sur diplôme et ayant vocation à effectuer une carrière longue

  • Les Officiers Interarmes (issus de l’EMIA), ce sont des militaires qui passent un concours interne pour devenir officiers

  • Les Saint-Cyriens (issus de l’ESM), recrutés sur concours, ils ont vocation à faire carrière dans l’armée et à occuper les plus hauts postes de commandement

      Afin de garantir une reconversion dans le monde civil, les élèves de l’EMIA et de l’ESM voient leur scolarité sanctionnée d’un diplôme, licence pour l’EMIA, diplôme d’ingénieur pour les élèves de l’ESM scientifiques, et master pour les élèves de l’ESM littéraires.

      Au total, plusieurs centaines d’officiers quittent les ESCC chaque année.

Pucelle de l'école

Histoire de l'Ecole

        Les traditions de l’école se mettent en place progressivement, notamment pendant la Monarchie de Juillet, par nostalgie de l’époque impériale. La formation sous le second empire devient plus académique, avant d’être réformée suite à la débâcle de 1870-71. C’est ainsi que les Saint Cyriens des promotions Montmirail et de la Croix du Drapeau, forts d’une instruction recentrée sur le combat et les manœuvres, firent le « serment de 14 », et s’engagèrent à charger l’ennemi casoar au front et gants blancs aux mains pour défendre la France.

        L’Ecole Spéciale Militaire (ESM) est créée le 1er mai 1802 à Fontainebleau par Napoléon 1er, afin de former les officiers d’infanterie et de cavalerie de l’armée française. Elle est dès le début sélective, le recrutement se faisant sur titre ou sur concours. Tous les élèves suivent une formation de deux ans, composée de culture générale, d’instruction physique et militaire. En 1808, pour éloigner les jeunes officiers de la cour impériale, l’école déménage dans la ville de Saint-Cyr, dont elle prend le nom.

 

     

       En 1961, cette école est scindée en deux : l’Ecole Militaire Interarmes (EMIA), et l’Ecole Spéciale Militaire (ESM) renaît. L’instruction s’adapte à l’évolution de la société et en 1983 elle passe de deux à trois ans pour les saint-cyriens.

Traditions de l'Ecole

Pucelle de l'Ecole

      Les traditions font partie intégrante de la vie saint-cyrienne. Les plus anciennes et les plus importantes d’entre elles sont nées sous la Monarchie de Juillet, par nostalgie de l’Empire et de la gloire dont s’est couverte l’armée française au cours de cette période.

      En 1830, deux cours sont baptisées Wagram et Austerlitz en mémoire de ces batailles. En 1837 les promotions portent des noms au lieu de numéros, et La Galette, chant traditionnel de la Spéciale, est rédigée durant cette période. Le Grand Uniforme et le Casoar sont adoptés définitivement en 1855, le chant le Pékin de Bahut ainsi que la célébration de la bataille d’Austerlitz (2S) sont mis en place pendant cette même période.

      D’autres traditions apparaissent ensuite, et toutes ont le même point commun: elles contribuent à forger l’identité des saint-cyriens, leurs idéaux, et ce sont elles qui permettent de créer ces liens si précieux qui s’établissent instinctivement entre tous les anciens de la Spéciale.

Notre Promotion

Pucelle de la Promotion

      Le bataillon a été constitué le 25 août 2017, et ses élèves ont commencé par effectuer leur formation initiale qui leur donne les bases du métier et de la vie de militaire. Ils ont, lors de cette même période, connu les traditions de la Spéciale qui leur a inculqué les valeurs de l'officier Français et cette dernière se sont clôturées par la cérémonie de remise des casoars, le 18 novembre 2017, qui marque l’entrée des élèves dans la famille saint-cyrienne.

      En mars 2018, la promotion franchit un nouveau cap en élisant son petit carré ainsi que son conseil des fines, ce qui est l’équivalent d’un bureau d’association dans le monde civil, avec des responsables chargés de coordonner les sections entre elles et de transmettre les informations. Le petit carré est composé du général (président), du colonel des gardes (vice-président et responsable de la transmission des traditions), du commandant des gardes (organisateur d’événements), de l’adjudant des gardes (responsable logistique et coordination), du scribe (secrétaire) et du trésorier (KS). 

      La Promotion a été baptisée le 21 juillet 2018 lors du traditionnel Triomphe des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Elle porte le nom du Général Fourcade, en hommage à cet officier français qui s'est battu pour le succès des armes de la France.

       Comme toutes les promotions de Saint-Cyr, elle possède un insigne (appelé communément « pucelle » en souvenir du nom de la première promotion à choisir un insigne différent de celui des écoles, la Promotion Jeanne d’Arc) et un chant de promotion :

Chant Promotion Général Fourcade -
00:00 / 00:00

Nous retrouver:

Suivez nous sur

Facebook:

  • White Facebook Icon
like fb.png
Chant Promotion Général Fourcade -
00:00 / 00:00

Crédits Photo: Dircom/escc

Mentions légales